Unobstrusive – « Emotion through violence » EP

Formé en 2011, le groupe Unobstrusive comprend quatre musiciens : Franckie Giordano (guitare rythmique et compositeur de toutes les lignes), Thomas Barrasso ( guitare lead), Vincent Camontes (basse) et Alexandre Camontes ( batterie et arrangeur de ses parties instrumentales). Tel est mon « copié collé » de leur présentation sur Soundcloud. Ces vils chenapans débarquent enfin avec leur premier EP, et un cover de ouf malade qui tue tout sur place !

Unobstrusive a réussi quelque chose dont je suis en perpétuel recherche aussi bien en tant que musicien qu’en tant que mélomane : La dualité des mélodies. Vous savez, ces mélodies qui vous parlent aussi efficacement que vous soyez triste ou ou bien heureux. Ce si subtil paradoxe, cette prodigieuse alchimie venant rarement d’un fait exprès, plus souvent d’un savant mélange inspiré et naturel. C’est le moteur principal du groupe à mon avis, et c’est pour moi sa plus grande force. J’ai été touché par ces riffs très épiques. Pas forcément puissants, mais très classieux. La chose se confirme de piste en piste jusqu’à la fin, sans jamais ennuyer. Parce que le groupe s’est évertué à doser les compos avec efficacité et beaucoup de diversité. Ce n’est pas la technique primaire qui me remue la queue, bien qu’ils n’en manquent pas, mais plutôt les émotions qui découlent des musiques.

Je regrette cependant une chose.
C’est que l’on n’entend ni la batterie, ni la basse. Disons qu’on les aperçoit dans une masse de guitares omniprésentes. Et c’est un déchirement parce que si il y’a bien une chose que j’attendais avec impatience pour ma part, c’est de découvrir la basse batterie. Alors relativisons deux secondes : C’est un EP, pas un album alors les exigences sonores ne sont pas forcément les mêmes. Cela ne rebutera pas la plupart des personnes non plus. Mais connaissant les qualités des deux musiciens, je regrette vraiment qu’ils ne soient pas plus mis en valeur. Un manque qui donnerait plus de chaleur au groupe.

Vous l’aurez compris, je suis particulièrement touché par cet EP qui devrait permettre au groupe de mieux démarcher et de ce faire connaitre par un plus large public. C’est tout le mal que je leur souhaite, en attendant un album, un vrai, un couillu. Et puis il y a un signe qui ne trompe jamais quand on aime un groupe… Ce sont les mélodies qui marquent l’esprit pendant plusieurs jours. Pour moi, et après plusieurs écoutes, c’est « Turn the page » qui est gravé dans ma tronche pour un bon bout de temps. Bravo à eux !

www.unobstrusive.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s