Breakdust en studio ! #ROD

Rod
Quand j’étais le bassiste d’Amatera, un mec ou une nana me posait souvent cette question :
 « A quoi ça sert la basse ? »
Hum… quelle tristesse de ne pas le savoir, « laisse moi te conter ce qu’est la basse », lui dis je :

« La basse,
c’est ce qui donne du relief à la musique,
c’est ce qui te prend à la gorge en concert,
c’est ce qui te fait résonner les balloches, assis sur une chaise en bois,
c’est ce qui te fait croire que la guitare est au premier plan,
c’est ce qui te fait croire que la batterie est mélodique,
Bref, la basse est une super héroïne qui sauve la musique sans que tu ne le saches ! »

Car maintenant c’est au tour de Rod de s’y coller. Rod c’est mon nounours, la mascotte du groupe. Si j’était le producteur de Breakdust, je ferais fabriquer des peluches à leurs effigie et je suis persuadé que celle de Rod serait la plus vendu, du genre must have !
Mais ça a beau être mon nounours, rassurez vous, quand il s’agit de la basse le gars à les couilles bien velues ! A commencer par son jeu aux doigts d’un naturel déconcertant (je n’aime pas trop la pratique de la basse au médiator, d’ailleurs). Il apporte aussi beaucoup de chaleur et de rondeur aux sonorités du groupe. Et le voir en live est un spectacle à lui tout seul avec sa longue chevelure digne d’une pub l’Oréal et sa Warwick couleur feu à tomber !

[Ton solennel – ON]
Laissez moi vous raconter un souvenir.
J’ai eu un jour l’insigne privilège de toucher puis d’essayer sa basse !
Quelle étonnante plénitude se dégage de cet instrument magnifique.
Pourtant la force et le poids de l’objet évoque plus une arme de divinité nordique.
A ne pas laisser entre toute les mains, par risque de s’en brûler les doigts.
Ce n’est pas une basse de menu fretin, mais bien le prolongement épique d’un musicien digne de ce nom ! Doté de ses cinq cordes, j’ai été incapable de produire le moindre son, la moindre note. Tel un puceau de la guitare impressionné par tant de puissance.
Cette basse connait la scène, et son propriétaire de même. Respect.
[Ton solennel – OFF] 

Et c’est reparti pour pour quelques vidéos. Le temps de capter des instants. Comme je l’ai déjà dis, j’adore me faire oublier ainsi que la caméra, parce que c’est à partir de là que les plus beaux moments sont dans la boite. Et c’est un régale au montage. Certaines personnes trouvent que c’est dans ces circonstances que l’on a des visages qui font la gueule. Mais c’est aussi çà la vie, des visages inexpressifs ou dans la pensée du moment présent. Je trouve cela plus intéressant, sans compter que c’est aussi beaucoup plus authentique. Jouer un rôle, c’est sur scène que ça se passe, et je le comprends plus que bien. Mais hors scène, je veux voir de la sincérité. Ça me semble plus correcte vis à vis des spectateurs, et ça rend service au groupe plus qu’autre chose.
Donc si un jour je vous filme, oubliez moi !

La prochaine session se fera avec Alex au chant. Ça va chanter et hurler comme jamais. Tic Tac Tic Tac… L’heure de sortie de l’album approche de plus en plus, hé hé. Il me tarde. Pas vous ?

Retrouvez BREAKDUST sur la page FaceBook du groupe.
Quand aux peluches… Il faudra patienter😉

RodRodWarwickWarwickRodRod & Mathieu PascalRod & OliveOlive & Mathieu PasalChonOliveOlive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s